Tchad: Le fameux moralisateur débusqué !

Depuis quelques jours, Dr. ABDOULAYE SABOUR FADOUL est particulièrement hyperactif sur la toile bleue. La rupture de stocks de carburants et les difficultés d'approvisionnement dues à des contingences techniques ont donné du grain à moudre à l'ancien activiste qui a, visiblement, retrouvé ses anciennes amours. Il multiplie des écrits au vitriol stigmatisant la gouvernance du pays. L'homme s'est mué en donneur de leçon. On voit à quel point le chômage peut conduire certaines personnes habituées aux prébendes et autres sinécures.

En parcourant les écrits, l'on se demande s'il est mieux placé pour jouer ce rôle ? D'ailleurs, les différentes réactions à ces publications sur les réseaux sociaux prouvent que Dr. ABDOULAYE SABRE FADOUL ne peut se draper des oripeaux de sainteté pour prétendre au statut de donneur de leçons. Son parcours et sa vie sont loin d'être des modèles de pureté et d'exemplarité. D'abord son admission à la prestigieuse académie militaire de Saint Cyr en France. Il a obtenu le sésame sur simple titre alors qu'il fallait passer un test d'entrée. Sans remettre en cause ses capacités intellectuelles, ce privilège dont il a bénéficié est une injustice car cela participe de la loi de deux poids, deux mesures. Malgré ce traitement de faveur, il se retournera contre le système qui lui a fait du bien. Devenu webmaster du site Tchad Actuel en France, il a combattu ceux qui lui ont fait du bien. Mais derrière cette fameuse lutte, se cachait, en réalité, une stratégie bien raffinée.

De Paris, il est nommé Conseiller juridique à la Présidence de la République. Beaucoup savent le jeu trouble qui a lui permis d'obtenir cette promotion. Des articles seront consacrés à cette machination et aux nombreuses victimes innocentes. D'aucuns se souviennent du fameux marché 2O5 qui a conduit d'importantes personnalités en prison. Le défunt Président se rendra bien compte vite compte de ce grossier montage. Ce qui a permis aux personnes détenues dans le cadre de cette affaire tortueuse de retrouver la liberté. Mais que de préjudices moraux vécus tant la dignité et l'honorabilité de ces personnalités ont été souillés gratuitement.

Mais ce qui est frappant et saisissant, c'est le rythme avec lequel il a bâti l'immense fortune dont il dispose présentement. Des villas cossues au Quartier Sabangali, sur un site, où le prix du mètre carré est prohibif. Des villas disséminées un peu partout dans la ville. Et comme si cela ne suffisait, le plus choquant c'est que l'État a été grugé par des contrats léonins particulièrement couteux. Tel est le cas du Ministère de l'Enseignement Supérieur qui a payé durant des années un bail d'un montant mensuel de 18 millions. C'est tout récemment que le Ministère a résilié ce contrat. Mais l'ENASSTIC qui occupe toujours l'un des immeubles continue à plomber ses ressources pour honorer les termes de ce contrat. L'on espère que les autorités du Ministère en charge des Postes et de l'Economie Numérique vont se réveiller et mettre un terme à cette supercherie contractuelle.

 

Ces biens immobiliers listés ne sont que la partie émergée de l'immense iceberg, comme celui qui a fait couler le bateau Titanic. Le hic, tout cet immense patrimoine immobilier est acquis en peu de temps. Il suffit de faire une comparaison avec les biens de ses collègues ministres nommés au même moment pour comprendre l'ampleur de cet enrichissement illicite. Justement, des méthodes assez rocambolesques ont été mises au point pour y parvenir.

Au Ministère des Finances, où Dr. ABDOULAYE SABOUR FADOUL est passé, il a privilégié le payement des dettes datant de plus de trente ans. La plupart de ces dettes sont difficilement maitrisables et traçables. Cette pratique lui a permis de s'enrichir allègrement et subtilement. Il a fallu que le Trésorier Payeur Général de l'époque prenne ses responsabilités pour arrêter cette machine d'enrichissement illicite. Toujours au Ministère des Finances, personne n'a oublié la longue et période des 16 mesures dont il est, à la fois, l'illustre théoricien et praticien. Mais le comble, au moment où les travailleurs tchadiens broyaient du noir, l'homme-orchestre, riait sous cape et poursuivait, tranquillement et sereinement, son opération d'enrichissement.

Au Ministère SGG où il a mis assez de temps, l'homme, fort de la confiance des Premiers Ministres de l'époque (notamment Nadingar et Kalzeubé), a mis en coupe réglée les ressources de l'État, à travers les octrois des marchés de gré à gré, ne respectant aucune procédure en matière de marchés publics. Ces marchés de gré à gré sont destinés à l'entreprise de construction SANIMEX appartenant à un membre de sa famille. Dans le plan savamment ourdi pour s'enrichir, un contrat opaque de contrôle à la Cimenterie de Baoré a été attribué à une de ses relations. Ce qui lui a permis de se tirer à bon compte avec un pactole assez consistant évalué à des centaines de millions de F CFA. Les mêmes pratiques érigées en règle partout où il a eu à assumer des responsabilités ministérielles.

Dans ces publications sur les réseaux sociaux, Dr. ABDOULAYE SABOUR FADOUL a fait mention de l'injustice qui prospère, à ses yeux, sous la transition, en faisant allusion à ce guignol de Ahmat LARRY. En matière de justice, l'on se demande si Dr. ABDOULAYE SABOUR FADOUL est-il, sincèrement et objectivement mieux placé pour décerner des palmes ? La réponse est, bien sûr, négative. Tous ceux qui travaillent au Ministère de la Justice et les observateurs attentionnés de l'environnement judicaire savent à quel point notre prétendu adepte de la justice à détruit les fondements même de l'appareil judiciaire lors de son passage dans ce département ministériel. Au nom d'un fumeux concept d'équilibre régional, des personnes, sans aucune formation de base ont été envoyées au Soudan pour des formations en magistrature. Aujourd'hui, l'on sait quelle image du secteur de la justice ces magistrats atypiques projettent. Des promotions et des nominations ne respectant aucun principe établi (compétence, plan de carrière) ont été multipliées, semant la zizanie dans le milieu et brisant complètement les valeurs sublimes qu'incarne la justice.

Le fameux chantre de la justice vient encore de faire une démonstration de sa fumeuse science. Dans l'affaire de harcèlement sexuel qui défraye actuellement la chronique, Sabour Fadoul parle de justice et de vie privée comme si ces valeurs n'existaient pas lorsqu'il abusait, de ses fonctions, pour poser des actes iniques et sadiques. N'y avait - il pas ces valeurs lorsqu'il avait envoyé en prison Gali Ngoté Gata? La vérité et la justice étaient-elles des contrevaleurs abjectes lorsqu'il avait révoqué Dekeumbé Emmanuel pour s'être abstenu de juger ce dernier. Les oripeaux de justice dont il se drape aujourd'hui, sans honte bue, n'avaient-ils pas existé quand il a orchestré, sans aucune once de morale, le départ de Ahmat Ngabo de son poste de président de la cour d'appel de Moundou pour les mêmes raisons. De même, le cynisme décuplé ne l'avait il pas, en son temps, amené à vouer aux gemonies son grand père Mahamat saleh Annadif, Mahamat Ali Hassan, actuel Ambassadeur du Tchad en Éthiopie (lorsqu'il était ministre en chaarge du Plan) et Ahmadaye Abdelkerim Alhassane ?

Abdoulaye, l'ex ministron est manifestement devenu amnésique au point d'oublier ses pratiques viles et ses tares gravées dans le marbre de la méchanceté gratuite. Oui, doit-on présentement comprendre le sens du soutien que Abdoulaye sabre Fadoul apporte à Saleh kebzabo ? Sûrement qu'au sortir d'un dîner bien arrosé, l'homme a eu l'inspiration de la nouvelle alliance. L'alliance de circonstance qu'il scelle est cousue de fil blanc. Qu'il ne se méprenne pas. Tout le monde sait lire, comprendre et décrypter cette prise de position.

Les anciens caciques du système (g5) qui sont écartés de la gouvernance actuelle font feu de tout bois pour saboter la transition en cours et sabre alias monsieur 16 mesures est leur porte-parole. Au demeurant, les échanges entre Abdoulaye Sabre Fadoul et Saleh Kebzabo via WhatsApp étale, au grand jour, tout le sens de cette venimeuse forfaiture. Ce complot infantile contre la transition est déjà mis à nu.

Que nos comploteurs sachent simplement que rien ne pourrait dévier la trajectoire actuelle de notre pays. C'est une ligne droite et aucune force centrifuge ne pourrait y changer le cours des choses et le sens de la direction. Les tchadiens n'attendent qu'une chose : la refondation institutionnelle de leur pays dans la perspective du développement inclusif et partagé. Mais que Sabre Fadoul comprenne simplement une chose. Celui qu'il qualifie aujourd'hui d'homme propre ou de créature providentielle sait payer ses défenseurs et soutiens en monnaie de singe. Qu'il soit fort le jour de la prochaine célébration du saint quoque fili. Non, qu'Abdoulaye Sabre Fadoul arrête cette farce médiévale pleine d'hypocrisie, de lâcheté et de délation qu'il joue depuis quelques semaines. 

Au regard, de ces faits et actions, il revient aux uns et aux autres d'apprécier les derniers écrits qui portent la signature Dr. ABDOULAYE SABOUR FADOUL. Blanc, il l'est peut-être mais pas comme la neige. 

Propre, il l'est peut-être mais pas sur le terrain de l'orthodoxie, de la bonne gestion et de la gouvernance responsable.

Droit, il l'est peut-être mais pas sur le terrain de la morale, de l'éthique et de la justice.


Partager

Commentaires

0 commentaire pour cet article

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *


Économie & Commerce

VOIR TOUT >>

Tchad: Le Cercle Gabelous défend l'intégrité du Directeur Général ...

  • Économie
  • 5 Juillet 2024

Tchad: Le Cercle Gabelous défend l'intégrité du Directeur Général de la Douane Tchadienne face aux accusations!

La plate-forme Cercle Gabelous, ...

Le Nigeria va abriter le siège de la Banque ...

  • Économie
  • 5 Juillet 2024

Le Nigeria va abriter le siège de la Banque africaine de l'énergie (AEB), dotée d'un capital de 5 milliards USD, et destinée à financer des ...

Tchad: Le projet << amélioration de la gouvernance foncière ...

  • Économie
  • 5 Juin 2024

Tchad: Le projet << amélioration de la gouvernance foncière locale au Tchad>> est officiellement lancé !

Le projet dénommé: <<amélioration ...

La dette mondiale retrouve sa tendance à la hausse

  • Commerce
  • 15 Septembre 2023

La charge de la dette mondiale a reculé pour la deuxième année consécutive, même ...

Sports

VOIR TOUT >>

Sport : Le gouverneur de la province du Moyen-Chari, ABDERRAMANE AHMAT BAROU a ...

Sport : Le gouverneur de la province du Moyen-Chari, ABDERRAMANE AHMAT BAROU a donné le coup d'envoi du tournoi provincial de football!

Ce 06 juillet 2024, ...

  • Sports
  • 7 Juillet 2024

Sport : L'équipe de ...

Sport : L'équipe de ETS CHOUA a remporté la finale du tournoi de basket balles de la Province du Moyen Chari!

Le tournoi de basket-ball de la province du Moyen-Chari a pris fin ce dimanche 07 ...

  • Sports
  • 7 Juillet 2024

Sport: Les Sao version ...

Sport: Les Sao version NANBUDO s'activent pour la 5ème édition du championnat NANBUDO à Yaoundé au Cameroun !

Le Tchad se prépare activement à participer au cinquième championnat africain de NANBUDO, qui aura lieu du 5 ...

  • Sports
  • 30 Juin 2024

INFOS235

Journal d'information en ligne, Infos235.com offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité d’ici et d’ailleurs en temps réel.

Découvrez chaque jour toute l'info (de la politique à l'économie en passant par le sport, la santé, la culture, la technologie etc).