Quel dialogue national pour le Tchad ?

Le pays de Toumaï organisera son dialogue national et inclusif le 15 février  prochain. Des avancées préparatives par les comités en charge depuis quelques mois ont été enregistrées. Quel dialogue pour le Tchad ? Cela devrait interpeller notre intelligence. Puisque le Dialogue national n’arrive pas comme un cycle électoral chaque quinquennat. Il est important de le saisir pour un nouveau départ durable.

Il me semble que certains Tchadiens et notamment les acteurs de l’Etat comprennent mal la nécessité de ce dialogue. Est-ce pour parler du développement c’est-à-dire discuter sur les attentes de chaque secteur, ou bien la refondation de l’Etat ?

En ce qui concerne le dialogue, il vise essentiellement une vision et une entente entre les fils du pays vers un intérêt commun, pour une refondation nouvelle des institutions. Donc il est impératif de définir qui viendra à ce dialogue, par exemple l’opposition, la majorité la société civile, en fait toutes les organisations légales de l’intérieure et de l’extérieure du pays. Il faut préciser que ce n’est pas une rencontre juste entre « opposition et majorité » c’est un dialogue national. Il se caractérise par : la franchise, la bonne foi, comprendre et respecter les divergences des autres camps.

Visiblement, les incompréhensions et les malentendus entre les acteurs politiques et civils ne cessent d’enflammer. Dès les préparatifs ces hommes ne s’entendent pas. D’autres disent qu’ils n’ont pas été consulté, une partie dénonce le mépris, etc. Je ne sais pas si le CODNI a écouté au lieu d’entendre suffisamment. Les acteurs l’accusent un manque de considération envers eux et leurs propositions préalablement. Sur cette marche, il ne point d’exclure une proposition venant d’une organisation d’un seul coup. Il faut une discussion avec des arguments convaincants et sans entrave. Parce que l’objectif primordial du dialogue c’est construire un Etat de droit, donc entendre sereinement les parties concernées est vital.  

Le mercredi dernier, le CODNI a convié les 217 chefs des partis politiques pour un échange sur les processus du dialogue. Le débat est sorti du rail, des contestations ont été manifestées. Certains menacent de ne pas participer, en disant ceci « nous n’irons pas si les choses ne changent pas », « que le président du CMT démissionne ». Avec une telle allure pouvons-nous sortir avec des bonnes résolutions et les mettre en application ? Parce que le défi immense qui nous attend ce celui d’appliquer les résolutions qui vont être prises lors du dialogue. Il y a ceux qui sont agités pour des rassemblements habituels, avec des buffets bien garnis, rencontrer leurs amis et discuter sur les projets monstrueux de leurs intérêts personnels et tant d’autres. Nous voudrions un dialogue authentique qui donne de résultat solide pour la nation. En effet, les hommes des grands boubous et les gourous de certains partis doivent céder le devant aux constitutionalistes et aux hommes expérimentés de faire leur travail pour un Tchad.    

S’ajoute à cela le FACT a publié un communiqué indique qu’il ne prendra pas part au dialogue, parce qu’il n’a pas encore reçu une réponse à ses préalables adressés au Conseil Technique Spécial. Le pré-dialogue est prévu dans les semaines qui viennent à Doha, alors où est le vrai sens d’un dialogue inclusif si le FACT n’assistera pas ? Il est possible de trouver des consensus quand la volonté prime toujours. A ce que je sache, on ne dialogue pas avec ses amis sympathisants, autour de la table du dialogue il doit y avoir tous les fils du Tchad. Que le CMT fasse de ton son possible le retour du FACT pour une bonne inclusivité, d’éviter les guerres, les conflits qui déstabilisent notre nation.

Pour finir, j’interpelle les membres organisateurs du dialogue de bien définir et structurer les normes du dialogue, le plus important c’est la distribution des paroles et la prise en compte des propositions. Pour que personne ne va sentir après lésée. 

Abdoulaye Hassana Bichara

Partager

Commentaires

0 commentaire pour cet article

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *


Économie & Commerce

VOIR TOUT >>

Tchad: Le Cercle Gabelous défend l'intégrité du Directeur Général ...

  • Économie
  • 5 Juillet 2024

Tchad: Le Cercle Gabelous défend l'intégrité du Directeur Général de la Douane Tchadienne face aux accusations!

La plate-forme Cercle Gabelous, ...

Le Nigeria va abriter le siège de la Banque ...

  • Économie
  • 5 Juillet 2024

Le Nigeria va abriter le siège de la Banque africaine de l'énergie (AEB), dotée d'un capital de 5 milliards USD, et destinée à financer des ...

Tchad: Le projet << amélioration de la gouvernance foncière ...

  • Économie
  • 5 Juin 2024

Tchad: Le projet << amélioration de la gouvernance foncière locale au Tchad>> est officiellement lancé !

Le projet dénommé: <<amélioration ...

La dette mondiale retrouve sa tendance à la hausse

  • Commerce
  • 15 Septembre 2023

La charge de la dette mondiale a reculé pour la deuxième année consécutive, même ...

Sports

VOIR TOUT >>

Sport : Le gouverneur de la province du Moyen-Chari, ABDERRAMANE AHMAT BAROU a ...

Sport : Le gouverneur de la province du Moyen-Chari, ABDERRAMANE AHMAT BAROU a donné le coup d'envoi du tournoi provincial de football!

Ce 06 juillet 2024, ...

  • Sports
  • 7 Juillet 2024

Sport : L'équipe de ...

Sport : L'équipe de ETS CHOUA a remporté la finale du tournoi de basket balles de la Province du Moyen Chari!

Le tournoi de basket-ball de la province du Moyen-Chari a pris fin ce dimanche 07 ...

  • Sports
  • 7 Juillet 2024

Sport: Les Sao version ...

Sport: Les Sao version NANBUDO s'activent pour la 5ème édition du championnat NANBUDO à Yaoundé au Cameroun !

Le Tchad se prépare activement à participer au cinquième championnat africain de NANBUDO, qui aura lieu du 5 ...

  • Sports
  • 30 Juin 2024

INFOS235

Journal d'information en ligne, Infos235.com offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité d’ici et d’ailleurs en temps réel.

Découvrez chaque jour toute l'info (de la politique à l'économie en passant par le sport, la santé, la culture, la technologie etc).